La qualité des partitions de musique est un élément indispensable pour bien travailler ses cours de musique. Un bon apprentissage musical passe avant tout par des bons outils : un bon instrument de musique, un bon professeur et aussi, de bonnes partitions. Elles peuvent être une motivation supplémentaire quand elles donnent envie d’être jouées.

Des partitions de qualité

Comment reconnaître une partitions de qualité ? Voici quelques conseils :

  • Tout d’abord, votre partition de musique doit être claire et bien imprimée. L’écriture des notes de musique ne doit pas être trop grande mais aussi trop petite. Il existe des recueils classiques pour piano format livret : ce n’est pas idéal pour travailler correctement. Évitez donc les photocopies et procurez vous les partitions d’origine. Une bonne partition donne envie de travailler, l’inverse est vrai également.
  • Toute partition (classique en l’occurrence) doit comporter le tempo (la plupart du temps la vitesse du métronome), les indications de jeu et les nuances. Ces indications sont importantes car elles sont laissées par le compositeur et il faut au maximum respecter ce qu’à voulu l’auteur. Si le compositeur mentionne « Forte » ou « Piano », des notes piquées, des liaisons harmoniques, un point d’orgue… il faut en tenir compte. Une partition n’ayant aucune indication avec seulement des notes les unes derrières les autres ne témoignent pas d’une qualité remarquable. Une partition de qualité est avant tout une partition qui tient compte des notes du compositeur.
  • Les doigtés est un élément essentiel quand on joue d’un instrument de musique comme le piano. Tout d’abord, il n’existe pas 1 doigté mais plusieurs. Nous n’avons pas les mêmes mains, la même agilité, la même dextérité. En revanche, il y a des doigtés meilleurs que d’autres.

    Certains doigtés peuvent paraître plus compliqués mais à privilégier car ils permettent la liaison entre des notes. Certains compositeurs indiquent leurs doigtés de préférence, parfois l’éditeur mentionne les siens. Même si plusieurs doigtés sont possibles, essayez de vous inspirer de ceux mentionnés car ils ont une raison d’exister. Avoir un bon doigté est aussi profitable qu’un mauvais doigté peut causer de réels problèmes par la suite. N’inventez pas vos doigtés, ils doivent être réfléchis, logiques et servir la musique.

 

Acheter des partitions

Au lieu d’avoir des dizaines de partitions photocopiées que vous ne jouerez pas probablement entièrement toutes, privilégiez un nombre assez restreint et de qualité. Comme dans beaucoup de domaines, privilégiez la qualité à la quantité. Le coût d’une partition est abordable et n’oubliez pas que toute musique, toute partition est l’oeuvre d’un compositeur et qu’il faut respecter ce travail.

Vous pouvez acheter ou commander vos partitions dans les librairies musicales, les emprunter dans la médiathèque de votre ville ou les acheter dans des boutiques en ligne spécialisées. Il y en a des dizaines avec un choix très complet, de tous styles et tendances.

Au delà des partitions « officielles », certaines sociétés, personnes ou organismes proposent des livres ou des recueils de partition très intéressants, tant sur le plan qualitatif que pédagogique. On peut notablement remarquer un réel effort de précision et d’explication, un vrai travail pour satisfaire tous les niveaux. Encore une fois, il est extrêmement important d’avoir des bons support pour un travail de qualité.

La sélection de « Mes notes de musique »

Mes notes de musique vous proposera des sites ou éditeurs qui proposent des partitions dont la qualité et/ou l’originalité sont à mettre en avant. Il faut savoir mettre en  valeur le travail de certains éditeurs qui se donnent du mal à faire d’un exercice (comme la lecteur de notes ou la compréhension d’une partition, la mise en valeur des difficultés, les explications sur certains points techniques…) un plaisir :

  • Noviscore propose des partitions pour les goûts, tous les styles  et surtout tous les niveaux avec 3 degrés de difficulté et une partition d’aide à la lecture.